Les Editions Muffins

Forum du site des Editions Muffins
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
coucinet




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   7/5/2008, 02:03

J'ai vraiment beaucoup aimé moi^^
Moi, au contraire, j'avais plutôt peur de trop rentrer dans le monde de la guerre, je ne voulais pas une nouvelle histoire du temps de la guerre alors, c'est un point de vue tout à fait différent^^'

Des histoires durant la guerre, j'en ai lu plein et je les ai toutes adorées mais ça me laissait toujours un goût amer après, c'est beau mais on en a les larmes aux yeux, on en ressort pas très enjoué.
Alors, moi j'ai beaucoup apprécié parce qu'elle a vraiment su garder le contexte de la guerre, s'en trop y participer mais sans la délaisser pour autant.

Et le rapprochement des personnages était très fluide, on ne se posait pas de questions c'était très bien mené, on n'avait qu'à se laisser guider durant tout le récit. Et tout ça, de façon très crédible, chose qui me fait défaut encore moi-même Razz

Alors, j'ai beaucoup beaucoup aimé ce livre. J'ai hate d'en lire d'autres de cet auteur et d'autres auteurs au talent encore insoupçonné. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahori




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   24/7/2008, 21:14

*après avoir lu tous les posts précédents... je fais mon retour sur le fôfô ^o^*

Pour ma part, j'ai beaucoup aimé la couverture du livre. L'illustration est superbe, il n'y a rien à en redire.

Concernant l'écrit en lui-même, je n'ai pas du tout été conquise par le style de l'auteur. Après deux chapitres, j'étais déçue - je m'attendais à "mieux" et j’en attendais beaucoup, c'est vrai. Cependant, j'ai quand même lu l'ouvrage en entier même si j'ai été tentée plusieurs fois d'abandonner en cours de route (mais Mya m'en a dit tellement du bien et avait tellement l’air de l’aimer, de ce bouquin ToT).

J'ai eu aussi beaucoup de mal à faire la différence, au début, quand c'était Raphaël ou Hans qui parlait. (Par exemple, au début du chapitre 2, je n'avais rien compris car je pensais que c'était toujours Raphaël qui parlait. Mais bon, n'étant pas totalement stupide, l'information est arrivée au bout de quelques pages à mon cerveau ^o^).
Je pense que l'emploi à la première personne pour Raphaël et pour Hans n'était pas judicieux. C'est trop confus.

Il reste aussi quelques erreurs, mais bon, pour une si jeune maison d'édition, je trouve que la qualité est très bonne (par contre, il y a quelque part vers la fin le mot "nuit" à la place de "nous", ça ne le fait pas trop mdr).
Par contre, les « Ça » qui deviennent « Ca », trop peu pour moi. Et les accents sur les é, è et à majuscules ont été tous oubliés en même temps que les cédilles. Pour quelqu’un d’aussi titilleux que moi à ce sujet, c’est désagréable.

Concernant l'histoire, vu le contexte et le résumé, je m'attendais à quelque chose de sérieux. Après tout, un Juif et un Allemand qui s'aiment à cette époque est un sujet très délicat.
Mais voilà, tout est horriblement niais et manque de crédibilité et de cohérence.

Spoiler:
 

Le personnage de Raphaël m'a autant tapé sur les nerfs – si pas plus - que le personnage de Bella dans Hésitation. Il y a des limites à la naïveté. Si cela n'avait pas été clairement indiqué, j'aurai crû qu'il n'avait même pas 6 ans. J'ai d'ailleurs dû me le répéter plein de fois, que ce n'était pas un gosse et que donc cette histoire n'était pas du "shôta".
Ensuite, qu'est-ce qu'il est pompeux. Il vous sort des discours philosophiques/fleur bleue à tout bout de champ. D'accord, on peut être très mature à cet âge, et bien plus encore quand on a dû grandir dans une telle époque et situation mais... Quand même, je trouverai les discours de Raphaël plus crédibles s'il était un petit bonhomme vert fraîchement débarqué de sa soucoupe volante.

Quant à Hans... hé bien, le fait qu'il soit plus "simple" à vraiment apporté de la fraîcheur à côté du pompeux Raphaël. C’est son seul point positif (hormis le fait qu’il a l’air à croquer^o^).
Car Hans, qui fait/ a fait partie de la jeunesse hitlérienne, et qui dit clairement au départ qu'il adhère à toute cette doctrine.... accepte si vite le fait d'être attiré par un autre mâle, qui, de plus, est un Juif. Bah... euh... Ça demande réflexion, là. Même dans le fait d'être "ami" directement dès le départ.
La Jeunesse H était aussi efficace qu'une "bonne" secte. Une fois entrées, ses idéologies ne pourraient pas être "supprimées" si facilement.
Okay, la Guerre n'est qu'un élément du décor, ce n'est pas un roman historique. Mais il y a quand mêmes certaines choses à respecter pour apporter de la cohérence à cette histoire.
En bref, même s’il est plus intéressant que Raphaël, le personnage de Hans aussi manque de crédibilité.

Hum… Je vais m’arrêter là. Tout ça n’est que mon avis personnel (en partie…. Car j’avoue avoir été si déçue, que je me suis retenue dans ma critique.). J’avoue que mise à part la qualité de l’édition et la beauté de la couverture, je n’ai rien trouvé de positif à ce livre.
C’était censé être une histoire touchante, émouvante… moi, elle m’a répugnée à cause de toutes les niaiseries et incohérences qu’elle contient.

De toute façon, tout le monde ne peut pas aimer les mêmes livres. C’est comme les goûts et les couleurs : on aime ou on n’aime pas ^o^

*j'espère quand même ne pas mourir lapidée après une telle critique*

Édit : autre point positif, concernant l'auteur cette fois : même si je n'ai pas accroché à son style, il n'en reste pas moins clair et fluide. Du coup, on peut la lire très facilement^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin



MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   24/7/2008, 22:44

Concernant l'absence de cédille et d'accents sur les majuscules pour cet ouvrage, il ne s'agit pas de "fautes" mais d'un vrai choix typographique que vous pouvez retrouver chez bien d'autres éditeurs !!

Au vu des retours le concernant, nous avons fait celui de le changer pour OUF.

_________________
Les Editions Muffins
http://www.leseditionsmuffins.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahori




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   24/7/2008, 23:22

Pour les cédilles et les accents, c'est vrai, je le conçois. Cependant, c'est assez rare pour les "nouveaux" livres. Du moins, cela ne concerne que ceux que j'ai eu dans les mains.

Même pour les auteurs, ce n'est pas toujours facile de les mettre quand ils écrivent sur Word. Il faut connaitre les raccourcis souvent @_@

Cela n'était pas vraiment une critique, surtout une remarque. Ça me dérange personnellement (surtout parce que depuis que j'ai l'habitude de corriger des textes et des traductions pour PF, je cherche partout la moindre petite bête, désolée ToT), mais je suis persuadée que pour la majorité des lecteurs, ça ne les dérange pas du tout^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshieru




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   24/7/2008, 23:40

Je n'ai jamais vraiment fait attention pour les livres mais la question de l'accentuation fait débat, entre ceux qui l'estiment nécessaire (pour des raisons de compréhension) et ceux qui ne l'emploient pas. Je crois que c'est l'un des points de typographies, comme pour la question des dialogues, qui ne fait pas l'unanimité. Cependant, le bon usage préconise leur accentuation.

_________________
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaelle B.




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   25/7/2008, 10:34

Kahori a écrit:

Même pour les auteurs, ce n'est pas toujours facile de les mettre quand ils écrivent sur Word. Il faut connaitre les raccourcis souvent @_@

Si tu les connais, pitié, partage ta science !! Je galère un peu avec ça. Je suis sur la technique du document word où ma correctrice officielle m'a mis toutes les majuscules avec les accents et les cédilles et je vais y piocher régulièrement mais c'est un peu long ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshieru




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   25/7/2008, 12:00

Moi j'ai créé mes propres raccourcis (pour se faire, aller dans caractère spéciaux et sélectionner le caractère, normalement y a une option pour visualiser les raccourcis). Par exemple, le c majuscule en ç j'appuie sur ctrl+9 (la touche du cédille minuscule), et pour le cadratin j'utilise ctrl+6 (la touche du tiret). C'est plus simple pour retenir je trouve (parce eux, ils ont mis des trucs comme ctrl+4, maj+E : D).

_________________
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweety Lily




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   25/7/2008, 13:32

Open Office le fait tout seul, j'ai de la chance ^^'
Avant, quand j'avais juste Word, je ne le faisais jamais, je ne savais pas qu'il le fallait, je n'avais jamais vu d'accent dans les majuscules jusque là. Ou alors je n'y fais pas attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bernie Calling




MessageSujet: je suis enthousiasmée   17/8/2009, 22:18

J'aurai voulu envoyé ça directement à l'auteur, mais je ne trouve pas son adresse.
En général, j'aime mieux parler en direct que sur un forum, mais comme j'ai adoré l'histoire autant faire l'effort de partagé mon plaisir et donner l'envie de le lire également.

C'est une très belle histoire, avec une idée géante qui m'a emballé dès la sortie, même si j'ai attendu un petit peu pour l'acheter de regrouper mes achats de livre.

J'ai adoré le personnage de Raphaël. Sa bonté d'âme, ses principes, sa façon de penser. Je ne pouvais que l'aimer, je me retrouvais en lui, puisqu'il a un peu ma façon de penser. J'ai retrouvé ici écrit ce que je pense. Il m'a donc beaucoup touché, je ne me suis plus sentie seule à me battre pour les faire vivre, l'espoir d'un monde meilleur reste possible avec moins d'égoïsme et plus d'entraide.

J'ai beaucoup aimé l'évolution d'Hans, surtout sur sa sexualité. J'ai ris aux éclats devant sa déclaration d'amour dans le cabinet de toilette.

J'aurai un regret, c'est parfois la redondance des dialogues, comme quand Hans et Raphaël s'échangent leurs cadeaux de Noël, la réponse des deux est la même, je trouve qu'elle perd de son enthousiasme pour Hans, comme s'il disait la même chose sans le penser vraiment.

Pour le fond de l'histoire, on en oublie parfois qu'ils sont en guerre, qu'ils étaient ennemis au départ. Qu'il y a des difficultés de la vie de tous les jours, comme comment trouver de la nourriture? On est vocalisé sur leur bonheur, sans voir les difficultés qu'ils doivent affronter pour être ensemble.

Sinon, très beau style, je l'ai dévoré en deux jours. Pas un moment je ne me suis ennuyée. L'histoire est vivante et merveilleusement bien écrite. On leur souhaite de continuer à être heureux et à l'auteur de publier une nouvelle fois.

Bernie Calling


Dernière édition par Bernie Calling le 20/8/2009, 22:11, édité 1 fois (Raison : faute d'orthographe retrouvée à la relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendrefeu




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   9/9/2009, 10:25

J'éprouve un grand intérêt pour cette période de l'histoire, donc il y avait peu de chances que ca ne me plaise pas ! (Même si, au passage, la guerre et ses horreurs ne sont pas au premier plan de l'histoire. Ce n'est pas un roman sur la seconde guerre mondiale, pour ceux qui hésiteraient à le lire) Un récit plutôt sympa, donc, même si tout se déroule trop vite parfois, comme ca a été déjà mentionné dans des commentaires précédents donc je ne vais pas en remettre une couche. Ca ne m'a pas pour autant empêché de dévorer ce bouquin.

Je préfère largement Hans à Raphael, qui a eu tendance à m'énerver par moment, parce qu'un peu niais ou naif, ceci n'étant que mon point de vue.
J'ai quand même trouvé que Hans acceptait très vite Raphael, alors qu'il sort des jeunesses hitlériennes et tout l'embrigadement qui va avec.

Le style d'écriture est agréable, bon rythme qui emporte et captive.
Je soulève malgré tout un point qui m'a gêné pendant la lecture : les fautes d'allemand.

Pour quelqu'un qui ne parle pas cette langue, elles passeront inapercues, mais pour moi qui suis billingue, ca saute aux yeux et ca casse tout le réalisme de l'histoire. Je ne suis pas du tout contre le fait d'introduire des notions d'allemand dans le texte - après tout, Hans est allemand - mais dans ce cas, vérifier la justesse de la formulation, c'est la moindre des choses ! Que Raphael éprouve du mal à répéter ce qu'il entend, soit. Mais que Hans répète la même chose complètement fausse derrière, ca ne passe pas. Bref, c'était mon coup de gueule.

Donc pas décue du tout par ce livre, une belle histoire qui m'a fait passer un bon moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
saitoo




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   3/10/2009, 01:03

Marion LABBÉ a sû ici nous faire une œuvre plein de romance et douceur malgré le contexte horrible de l'histoire. Je tiens à préciser que tous ce qui est en rapport avec la guerre me met mal à l'aise jusqu'à avoir des malaise. En clair je suis "geurrophobe" . J'ai un peu hésité à acheter ce livre, je l'avoue. Mais j'ai pris mon courage à deux main car le résumé et la couverture m'intriguais. En fin de compte, l'auteur a su mettre de côté l'aspect de la guerre ( quoi que toujours présent dans le contexte ) pour se concentrer sur l'histoire d'amitié-amour entre les deux jeunes gens.

Je trouve ce livre doux et magnifique; je le conseil à tous et félicite et remercie l'auteur pour cette jolie et douce histoire !

Des histoires aussi douce sont très durs à écrire et surtout rares !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tenshimizu




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   20/6/2010, 19:09

Alors j'écris mon second message, pour faire part de mes impressions sur ce livre -^^-

Pour commencer, je dirais que le thème choisi, n'était pas des plus faciles à aborder. Malgré le nombre de livres qui parle du sujet, il faut avouer qu'il est difficile de pouvoir réellement retranscrire des faits réels sans avoir vécu à cette période. La guerre est un thème, qu'on connait tous, sans pour autant avoir goûté à celle-ci (pour ma part, je voudrais pas connaître ça non plus).

Cependant, cet univers très prometteur est un peu édulcorer dans la romance entre les deux personnages. Elle vint en premier plan, comme s'il n'y avait plus aucune barrière, plus de guerre, plus de nationalité différente, d'éducation aussi... Je regrette d'ailleurs que cela ne soit pas aborder avec plus de profondeur.

J'ai apprécier les personnages, bien qu'un peu surréaliste.

J'aime la façon de penser de Raphaël, la façon un peu utopique certes de voir la vie, mais c'est une mentalité que je rejoins. Mon côté fleur bleu et idéaliste sans doute -^^- J'aime le côté anti-héros du personnage principale, bien que parfois le remix de cendrillon se faisait un peu sentir ^^'. J'avoue que bien que j'aime le personnage, il me donne parfois la soudaine envie de le secouer un peu, avant de me retenir, faudrait pas le tuer non plus :p

Pour ce qui est de Hans, si j'aime la base du personnage. Le carractère, le vrai, qu'il laisse transparaître auprès de Raphaël. Je n'aime vraiment pas du tout de la façon dont il a évoluer, je ne parle pas de la personne qu'il est devenu mais de la vitesse avec lequel il a évoluer. Je peux concevoir, qu'il est atteint du complexe '' prince charmant'', cependant il ne pouvait pas être amoureux sans combattre ce sentiment, du moins plus longtemps, vu l'éducation qu'il avait reçu ainsi que son dégoût apparent.

Je reconnais que les personnages principaux sont vraiment attachant -^^-

Je dirais d'ailleurs que c'est la grosse critique que j'aurai envers leur relation. Ils sont trop ouvert l'un envers l'autre trop rapidement, surtout dans un temps comme la guerre et ennemi ''naturel'' de surcroit. Surtout que l'histoire se passe sur plusieurs mois, voir même un an, si je me rappel bien. Ils sont aussi un peu trop sur la même longueur d'onde, ce n'est pas parce qu'ils souhaitent se fondre l'un dans l'autre, qu'ils ne sont plus deux personnes distingues.

Au final, je dirais que l'histoire est mignonne, attendrissante même. C'est le genre de roman que j'aime lire en voyage pour la détente, histoire de décompressé. Un petit roman que je suis contente d'avoir lu et que je reprendrai certainement un jour à relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cygnes blancs sur Eaux sombres (Roman)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cryptozoologie - Le Yéti -et autres
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [Collection] Le roman du charme / Guy Le Prat éditeur /Paris
» montage de cygnes
» [Collection] Roman de Cape et d'Epée (Tallandier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Editions Muffins :: Les Editions Muffins :: Nos Ouvrages-
Sauter vers: