Les Editions Muffins

Forum du site des Editions Muffins
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tatouage (Roman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Fanny




MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 12:19

Bien sûr Mimi, je suis du même avis ^o^
Et puis, quand on écrit un livre, on crée son propre Monde, avec sa propre vision des choses, ses propres désirs (et on devient Dieu, mouhahahahha (ahem... pardon)).
Quand on écrit, on y laisse un peu de son âme, c'est pour ça qu'il est parfois difficile pour un auteur de faire lire ses œuvres.
Et un lecteur pourra ne pas être d'accord avec cette vision des choses, son avis sera lui-même très subjectif ! C'est pour ça que je ne te jette pas la pierre XD

Par contre... il y a des gens qui ont hurlé au scandale, à cause du prologue ? Ô_õ
Bah dis donc...
Mais... je ne suis pas très d'accord avec le terme "imposer" que tu as employé.
On "n'impose" pas sa vision des choses à un lecteur... je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens quand on parle comme ça, mais...
Dire "imposer", ça fait un peu "lis ça et ferme ta g***l*, je m'en br*nl* de ton avis", je pense pas que ce soit le but que tu recherches en écrivant et publiant ! lol!

C'est un choix littéraire comme un autre, et comme partout chacun a son opinion.

Il y a deux types de lecteurs : ceux qui aiment suivre le voyage, s'inquiéter pour les personnages et découvrir leur avenir en temps et en heure ; et ceux qui pour s'intéresser au voyage ont besoin de connaitre le départ et la destination.
Je trouve qu'il est plus facile de satisfaire la seconde catégorie, ils ont le choix de feuilleter les dernières pages avant d'attaquer la lecture.
La première catégorie ressentira toujours une sorte de manque en sachant comment tout se termine.

Evidemment, le choix fait par les éditions Muffins est intéressant, mais personnellement en tant que lectrice de la seconde catégorie, j'ai été déçue de connaitre la fin (moi qui suis toujours à hurler aux gens de se taire quand je lis un bouquin et qu'ils connaissent la fin XD)

Et je trouve aussi que la bataille finale aurait été bien plus prenante et m'aurait même donné des frissons si je n'avais pas su dès le départ comment ça allait finir... (parce qu'il faut dire ce qui est, c'est justement de ne pas savoir qui m'accroche et me scotche à un bouquin et me fait le lire d'une traite parce que : JE VEUX SAVOIR, comme le dit Yue lol! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roshieru

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 12:40

Connaître la fin d'une histoire (via son prologue) n'est pas forcément un point négatif, je trouve.

Bien sûr, cela signifie aussi que l'on sait qui va vivre ou mourir mais, d'un autre côté, je trouve que cela peut aussi pousser le lecteur à avoir envie de savoir comment les personnages en arrivent là. Je pense que le suspense de Tatouage n'est pas de savoir si le bien va triompher mais de quelle manière les deux héros vont parvenir à faire triompher le bien et quels obstacles ils vont devoir affronter. De ce fait, le prologue ne m'a pas du tout gêné.

C'est un peu comme les récits prophétiques, où le héros subit le poids d'une malédiction, ou en tout cas d'un lourd destin (Harry Potter s'en rapproche un peu). Généralement, tu n'as que de voies possibles : soit le héros parvient à contrer le destin pour une fin heureuse (et dans ce cas, le lecteur veut savoir comment), soit il n'échappe pas à la fatalité (ce qui n'ôte rien à l'intérêt du récit, qui devient dès lors tragique). Dans tous les cas, le lecteur sait à peu près quels obstacles le héros aura à affronter (connaît même la nature de sa mort dans certains cas), mais il veut tout de même savoir comment il va évoluer.

Tatouage n'a pas ce caractère prophétique dans mon souvenir mais la méthode employée s'en rapproche.

_________________
Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 13:03

Fanny a écrit:

Mais... je ne suis pas très d'accord avec le terme "imposer" que tu as employé.
On "n'impose" pas sa vision des choses à un lecteur... je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens quand on parle comme ça, mais...
Dire "imposer", ça fait un peu "lis ça et ferme ta g***l*, je m'en br*nl* de ton avis", je pense pas que ce soit le but que tu recherches en écrivant et publiant ! lol!

MDR non, quand je dis "imposer", je ne le pense pas ainsi. Ce que je voulais dire moi, c'est que j'aime qu'un auteur reste sur SON idée et ne soit pas influencé par ce que veulent les lecteurs. Bien sur, les avis sont très important, mais si on en vient à contenter le lecteur, je trouve qu'un roman perd...comment dire...il perd quelque chose. Son ampleur...non, sa force peut être XD Enfin je ne sais pas comment m'exprimer lol! Moi personnellement, si je suivais l'envie de mes lecteurs, je me sentirais insatisfaite de mon travail.
Je trouve ça génial que mimi est décidé de nous faire aborder son livre comme elle elle l'aurait lu lol mais c'est vrai que tout le monde n'apprécie pas ^^ Il faudrait mettre une petite annotation "Ci-dessus, la fin du roman! Vous pouvez lire l'intro à la fin comme un épilogue" XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimimuffins
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 13:36

Et puis sur Tatouage, la fin heureuse me semblait si "évidente" pour moi (dans le genre, on enfonce une porte ouverte quand on voit qu'ils gagnent à la fin du "combat" contre Liian)
que quitte à terminer sur une happy end, des plus convenue et n'ayant absolument rien d'originale, je pouvais inscrire une autre originalité au texte, en défendant mon trait de caractère "j'assume mes happy end baveux de sucre" en l'annonçant dés le départ.
Tout en laissant un peu de mystère au texte.
Ce qui pour certain rendent la lecture du prologue un peu obscure et pousse le lecteur à le relire régulièrement pour le re-comprendre.

Bon, ceci étant, j'ai rien inventé. Cette manière d'agir existe déjà dans des tas de bouquins et ou films. Mais voilà c'était mon objectif en agissant ainsi.

_________________
mimimuffins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 13:40

mimimuffins a écrit:
"j'assume mes happy end baveux de sucre"

MDR Mimi, doit-on supposer que le prochain livre est un happy end???????? Je ne l'ai pas lu quand tu l'avais mis en ligne lol


Dernière édition par Yue le 18/10/2008, 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimimuffins
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 14:00

"Derrière les murs de pierre" propose l'histoire de deux garçons que l'on découvre à partir du premier jour de leur rencontre.
Parce qu'il fallait bien terminer le roman à un moment donné, il y a une "fin", qui se base sur un évènement parallèle à l’histoire du couple.
Mais en tant que telle, leur histoire à eux, ne se terminant qu'à la fin de leur vie, la fin que je propose n’est pas vraiment une fin.
C'est pas facile à expliquer par écris, ça ^_^''

Maintenant, comme dans la vie de tout à chacun, ils vivront des hauts et des bas.
Alors, je peux effectivement confirmer que oui, c'est dans un moment "haut" de leur vie que nous les quitterons. Car quitter mes héros dans un moment "bas" m'aurait trop "déprimée".
Car d'une certaine manière, terminer un livre de ce type, c'est laissé ses personnages dans la situation « finale », jusqu'au jour où peut-être nous reviendrons vers eux. Et je ne voulais pas les laisser dans une possible "éternité" misérable mais joyeuse.

Sans compter que j'aime qu’un livre remonte le morale, alors oui, tout ça pour dire que le prochain, laissera encore une sentiment de happy end gorgée de sucre.
Mais encore une fois, j’assume mon goût pour ce type de fin et laisse à d’autres bien plus douée que moi de nous proposer des histoires génialement sombres et angoissantes Very Happy

_________________
mimimuffins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 16:03

LOL Je comprends tout à fait ce goût sucré pour les happy end ^^ Bon et bien j'ai hâte de lire ce prochain roman. Je crois d'ailleurs que c'est un tout autre contexte que celui de Tatouage (contexte fantastique). Je trouve cela intéressant d'évoluer dans divers "univers".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanny




MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   18/10/2008, 16:39

Si je puis me permettre de m'incruster une nouvelle fois, moi je dis que les happy end, c'est ce qu'il y a de mieux ! *a horreur des fins déprimantes, comme si la vie réelle n'était pas assez dure comme ça...* lol!

Ah, oui, pour répondre à Roshieru :
Je trouve qu'une prophétie, ce n'est pas pareil. De mon point de vue, ça n'a même rien à voir, une prophétie peut toujours être interprétée de différentes manières et sont parfois trompeuses...

Et Harry Potter... tiens, voilà un bouquin que si j'avais lu l'épilogue avant le tome 7 en lui-même, j'aurais laissé tomber la lecture avant même de l'avoir commencée... Mais finalement, je me contenterai d'arracher les dernières pages de mon roman pour les bruler XD


Bon, évidement, je n'ai pas dit que le procédé de Tatouage était inédit, j'ai juste parlé du fait que ça m'a un peu dérangée. Ça m'aurait bien moins "embêtée" si ça avait été un passage proche de la fin, mais laissant un dénouement incertain qui aurait été raconté à la fin du livre (heeeuuuu, vous voyez ce que je veux dire ? Genre, un héros en train d'agoniser dans le prologue, puis on voit comment il s'en sort à la fin du roman).
Evidement mon avis n'engage que moi, est basé sur mes goûts à moi, et je n'ai pas la prétention de détenir la vérité universelle (encore heureux).
D'ailleurs, franchement, la vie serait bien triste si tout le monde partageait la même opinion...

Enfin bon, comme j'ai pas plus à ajouter sur le sujet sans me répéter encore une fois, je vais vous épargner ça ! (vous avez remarqué mon extrême générosité ? XD )

Non, vous aurez juste à supporter ma présence pour OUF2 et "Derrière les murs de pierre", mouahahahahaha... (huh, partez pas comme ça T_T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natmangafan

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   19/10/2008, 19:54

Ah ce bon vieux coté en sucre de notre MimiMuffin ! Je dois dire que la plupart de ces écrits, même les plus courts, m'ont souvent laissé une larme à l'oeil, tellement l'effet Happy End en Sucre était génial ! <3 (et comme elle le dit si bien, "nous avons assez de malheur dans la vie, pourquoi en rajouter dans nos histoires ?" ! Avis aux amateurs de la Muffin-mania !)


*Mode Fan : OFF*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troll des Bois

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   21/10/2008, 01:15

...
Mmm... C'est une réponse difficile car, pour ma part, j'aime pô les larmes ! ^__^ sourire
Mais par ailleurs, j'avoue sans conteste beaucoup apprécier les fin "gimauve" de Mimi ! ^__- :geek:
D'un autre côté, je triche un peu... Dans l'ensemble des livres que j'ai déjà parcourus, et y'en a quand même quelques centaines au moins, je pense ne pas avoir apprécier qu'une dizaine de fins que mon sens de l'esthétique jugeait foireuses...
Bah, dans tout les cas, merchi encore de nous apporter quelques rêves en plus Mimi ! ^__^ etoile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chibi Yoda

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   7/7/2009, 19:18

[quote="Fanny"]Et Harry Potter... tiens, voilà un bouquin que si j'avais lu l'épilogue avant le tome 7 en lui-même, j'aurais laissé tomber la lecture avant même de l'avoir commencée... Mais finalement, je me contenterai d'arracher les dernières pages de mon roman pour les bruler XD[quote="Fanny"]

Razz Je suis à tout à fait d'accord ! Ha ha quel gâchis ce tome 7... enfin !

Tout ça pour ajouter mon petit grain de sel à ce débat sur le prologue de Tatouage : Comme Emilie, moi aussi je lis généralement la fin d'un livre avant de le lire en entier... même que ma dernière fic Draco MalefoyxThéodore Nott commence de la même manière (une coupure de journal parue une dizaine d'années après la narration).

Pour ma part, je trouve que c'est un bon moyen de susciter du suspense et d'amener le lecteur à échaffauder toutes sortes de théories au cours de sa lecture du roman, telles que : "mais comment va-t-il en arriver là?" etc...

En tous cas moi ça me plaît, et pour ne pas répéter ce qui a déjà été dit à ce sujet : tous les goûts sont dans la nature. On n'enlèvra pas tout le mérite du travail minutieux de l'auteur qui s'est évertuée à rédiger une trame solide à son récit sur quelques pages précédant l'histoire. respect

J'en profite pour signaler que je n'ai malheureusement pas pu venir à la JE cette année mais je compte bientôt passer une commande. Ce serait possible d'avoir une petite dédicasse pour DLMDP ? coeur Ca me ferait tellement plaisir !

Longue vie aux Editions Muffins, et que le yaoi soit avec vous ! pompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimimuffins
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   7/7/2009, 20:48

Ayant facilement accès aux livres qu'on vous envoie, il est effectivement possible - me concernant - d'avoir une dédicace de vos ouvrages sur simple demande via un mail ou dans votre envoi postale

Pour les autres auteurs, ces derniers ne résident pas à coté du dépôt, les frais de port s'en verraient malheureusement décuplés, d'où l'impossibilité de mettre ceci en place pour eux u_u

Ceci étant dit, merci à ceux qui continuent de découvrir Tatouage ^-^

_________________
mimimuffins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Troll des Bois

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   7/7/2009, 22:30

...
mimimuffins a écrit:
Ayant facilement accès aux livres qu'on vous envoie, il est effectivement possible - me concernant - d'avoir une dédicace de vos ouvrages sur simple demande via un mail ou dans votre envoi postale
Et ben maintenant, j'ai ma réponse ! ^__^ houra

Par contre, Chibi Yoda, j'admets, ne t'en déplaise, que je ne suis pas du tout d'accord avec ce genre de pratique de lecture ! >__< Evil or Very Mad
Pour moi, un livre se découvre en même temps que les personnages... ça me permets de vivre l'histoire en même temps qu'eux... study
Je sais, ça peut paraître débile puisque dans un sens, je donne vie aux personnages mais franchement, n'est-ce pas bien plus amusant ainsi ?
De plus, cela permet de rentrer pleinement dans le livre, d'en découvrir chaque recoin avec grâce et délectation...
Même si bien sûr, cela ne fonctionne qu'avec les livre que j'apprécie et dont je ne connais pas encore la fin ! ^__-
Enfin, pour ce que j'en dis... vieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   19/7/2009, 12:12

Eh bien voilà, j'ai fini.
Avouons-le, je partais avec un a priori favorable, parce que le genre fantasy est, a toujours été, mon chouchou (ce qui ne veut pas dire qu'on n'y trouve que des chefs d'oeuvre non plus). J'étais donc curieuse de voir ce que ça pouvait donner en version Boys Love...
... et je n'ai pas été déçue. C'est une histoire magnifique. On suit un trame assez classique en fantasy où les héros découvrent peu à peu leurs capacités pour pouvoir affronter le grand ennemi. Mais là-dessus se greffent des éléments originaux, comme les mentalistes, la relation particulière qui lie les deux héros, les mercenaires (qui comportent autant de femmes fortes que d'hommes fort, c'est toujours un détail que j'apprécie, et qui est l'un des écueils fréquents du BL), le tatouage, et surtout le fait qu'aucun des personnages n'est ni tout noir ni tout blanc (même pas Liian qui n'est finalement qu'une victime de sa folie, et un jouet aux mains de Kaim).
Je n'ai pas trouvé qu'il y avait des passages particulièrement guimauve (même si je n'ai rien contre) les quelques déclarations restaient dans le ton du livre général.
Un seul regret : on ne sait pas, finalement, ce que voulait Kaim...
Sinon j'ai vu quelques erreurs de frappes qui traînaient encore, et cette fois j'ai noté au fur et à mesure, je vous envoie ça par mail...
Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   19/7/2009, 13:48

Nous avons bien récupéré votre envoi
(par biais détourné en faisant un edit sur votre post comme vous le constaterez ^_-)

_________________
Les Editions Muffins
http://www.leseditionsmuffins.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimimuffins
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   19/7/2009, 13:58

Merci Kira.
Pour le personnage de Kaim, si on n'en apprend que peu sur ce personnage, c'est qu'à l'origine, une histoire faisant suite à Tatouage doit lui être entièrement consacrée !
L'intrigue sera une sorte de parallèle à Tatouage (même si elle partira de bien avant et finira bien après ^_^'') et consacré à ce personnage.

Malheureusement, mon temps libre étant réduit au négatif ^_^''
Je peine à trouver le temps à m'y consacrer u_u
Alors quel que soit le support sur lequel j'aurais la possibilité de le faire lire un jour, cela ne sera pas avant au moins un, deux voir trois ans qui sait ;(
Du coup, je comprend qu'en l'état le perso soit pas très épais ni bien développé malgré son charisme à votre lecture ^_^''

_________________
mimimuffins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iroko

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   27/7/2009, 23:12

C'est sûr que Kaim est très mystérieux. Le jour où son histoire sort je serais là (j'espère). Sinon tu viens encore de réduire délicieusement à néant deux soirées, passées à relire Tatouage. Si j'avais compté le nombre de fois où je l'ai relu, je suis sûre que les doigts de mes deux mains n'auraient bientôt plus suffi. Déjà que je l'avais lu 3 fois dans le mois suivant son achat ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natmangafan

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   28/7/2009, 00:38

Ah Kaim O_O Déjà à l'époque de la prépublication de Tatouage sur le net, tu avais plein de projets pour lui Mimi xD Si tes projets pour lui sont comme le bon vin (meilleures avec le temps huhu) nous n'avons pas à nous en faire !

(Kaim fera sans aucun doute un héros bien détestable ohohoh)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimimuffins
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   28/7/2009, 00:58

Hé oui, cela fait près de 4 ans que j'ai des projets pour Kaim et à ce jour seuls le prologue saignant à souhait, une partie de la fin et la fil d'Ariane ont été réalisé.
Autant dire - de 5% du boulot ^_^'''
Ça fait pas beaucoup mais au vu du temps consacré à la chose, ça aurait déjà pu être pire ;p

_________________
mimimuffins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlia Eien

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage   28/7/2009, 17:34

Coucou
Je vais changer un peu le cap en signalant ce que je pense être un erreur dans le récit et qui n'a pas été encore signalée (du moins ici) et que je viens de voir en commençant ma 3eme lecture (je l'aime ce roman Very Happy !)

Spoiler:
 

Merci de m'éclairer parce que la je me demander si je me fais un film toute seule vu que personne n'a vu ça ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimimuffins
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   28/7/2009, 22:30

Suite à un petit manque de temps réponse de mémoire
(Je vérifierais ce week-end avec mes notes)

Spoiler:
 

_________________
mimimuffins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iroko

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   28/7/2009, 22:31

Tiens j'en ai peut-être trouvé une autre :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arlia Eien

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   28/7/2009, 22:35

mimimuffins a écrit:
Suite à un petit manque de temps réponse de mémoire
(Je vérifierais ce week-end avec mes notes)

Spoiler:
 

Aucun problème, je ne suis pas pressée Wink

Spoiler:
 

De toute façon ça reste du détail donc pas la peine de se stresser à ce sujet Very Happy

edit :
Spoiler:
 
Après je ne sais pas si l'erreur vient de ce que j'ai remarqué dans les premiers chapitres, ou de cette indication là, mais dans tout les cas y a eu un tout petit problème de chronologie, mais comme dit plus haut, c'est du détail Wink


Dernière édition par Arlia Eien le 2/8/2009, 14:48, édité 1 fois (Raison : Inutilité d'écrire un autre message alors qu'il ne s'agit que de compléter mon précédent message)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crazy Coconut

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   19/6/2010, 17:14

Bonjour,

Il m'a fallu longtemps pour écrire cette critique (quelques mois^^'). Étant yaoiste, j'avais des réticences à porter ce qui pourrait être considéré comme une « attaque » contre l'éditrice d'une maison d'édition yaoi. Ce qui m'a décidé, c'est de penser qu'aucun auteur ne peut s'améliorer sans critique constructive et que mon avis paraissait être partagé par les amies auxquelles j'ai prêté l'ouvrage... Or nous voulons tous du meilleur yaoi francophone, n'est-ce pas ? J'ai bien conscience que beaucoup d'autres lecteurs ont adoré le livre, mais je pensais néanmoins qu'il gagnerait beaucoup à être relu par un œil neuf plutôt que par des fans déjà acquis puisqu'ils connaissaient déjà l'auteur et ses écrits et les aimaient déjà. Surtout s'il doit être lu par des non yaoistes qui ne connaissent pas encore le genre !

Tout d'abord, je voudrais dire que je n'ai pas détesté le livre. Malgré ses faiblesses, il se lit vite et même agréablement à certains moments. Si tant de lecteurs l'ont adoré, c'est pour une raison^^ Je tiens également à préciser que mes commentaires ne sont pas destinés à agresser ni à remettre en cause, mais à souligner des points qui, à mon avis, pourraient être améliorés ou corrigés.

Je commencerais par le point où mon avis sera le plus subjectif, le style. Les phrases sont courtes, évitent les virgules ou les points-virgules autant que possible. Certains passages sont littéralement une alternance de phrases courtes entrecoupées par une virgule, et aucune ponctuation ou phrase plus courte ou plus longue pour « casser » le rythme. Du coup, l'auteur évite de faire des phrases trop alambiquées ou des fautes de syntaxes abominables, mais… c’est plat. Les moments d'action ou d'émotion deviennent plus fades et, surtout, la lecture est monotone. C'est un peu dommage, parce que la langue utilisée est plus que correcte et qu'elle pourrait donc se permettre plus d'audace.

La même absence de variété se présente d'ailleurs dans les dialogues... Mercenaire depuis la naissance, ancienne princesse, érudit parlent tous exactement de la même manière et, généralement, avec beaucoup de points. Encore une fois, des points de suspension, des virgules, des points d'exclamation plus utilisés, des phrases plus brèves seraient essentiels pour percevoir davantage la personnalité ou les intonations d'un personnage. A cause de cet aspect monotone, les répliques des personnages sont presque impossibles à différencier et leur personnalité ne transparaît pas à travers leur parole.

Ces personnages ne sont d'ailleurs pas pleinement explorés. Le couple principal est fouillé et intéressant : on sent que l'auteur aime les deux personnages et leur personnalité se sent davantage, même si les pouvoirs d'Alexander sont peut-être un peu excessifs (faire trois choses à la fois avec attention et succès paraît un peu « Garystuesque », et ses types de capacité sont extrêmement variés et utiles...). Liian, Kaim et Elena possèdent également des personnalités distinctes.

Cependant, les personnages secondaires sont quasiment interchangeables et le fait que leur relation avec les personnages principaux se développe surtout hors récit sous le mode « ils étaient devenus plutôt amis avec... » n'arrange rien. Ils se définissent par leur seule utilité à l'histoire et Eryna en est un bon exemple en ce que l'auteur doit me rappeler plusieurs fois qu'elle est une femme autoritaire. (J'en profite au passage pour féliciter l'auteur d'avoir choisi d'accorder autant de place aux personnages féminins qu'aux personnages masculins) J'en profite d'ailleurs pour demander pourquoi il faut qu'elle soit princesse de sang ? Le fait n'est pas essentiel à l'histoire et paraît carrément extravagant. Autant dire que Yuki est une ancienne princesse qui a fui le trône : cela interloque autant. Cela pourrait passer chez une héroïne... mais chez un personnage secondaire ?

Ces personnages secondaires n’ont qu’une dimension la plupart du temps. Eryna est autoritaire. La guérisseuse est une guérisseuse, donc plus érudite que les autres. Flem a un sens de l’humour. C'est tout ce que nous saurons d'eux. Oui, ce sont des personnages secondaires, mais ceux-ci sont justement une part importante d’un ouvrage : ils entourent et soutiennent l’intrigue. C'est un peu comme si, dans un tableau de peinture traditionnelle, le peintre se contentait d’esquisser le paysage sous prétexte que les personnages devraient être le centre de l’attention. On ne verra qu'eux mais l'œuvre y perdra.

Les personnages principaux, je l'ai dit, sont plus fouillés et même attachants, pour les héros. On s'attache à eux et à leur couple malgré quelques étonnements parfois. Comment Iian a-t-il développé force et vigueur dans une prison mal famée ? Il ne pouvait pas en sortir pour s'exercer. A moins qu'il ne fasse des exercices réguliers pour se muscler dans l'espoir de fuir ? Mais il est décrit quasi-fou... De même, Alexander semble totalement indifférent au fait que Iian aie le même visage que son bourreau. D'accord, ils n'ont pas la même expression ni le même regard, mais j'ai du mal à croire qu'il ne leur trouve pas des similarités...

Elena passe un peu plus difficilement. Déjà, j'avoue qu'elle a le désavantage d'être le personnage féminin le plus important aux yeux des héros, au point de coucher avec eux ! Ajouté à son côté « jeune fille courageuse s'obstinant à vivre seule malgré le danger », j'ai eu quelques craintes de Mary Sue. Son absence de pouvoirs magique ou autres calme cependant le jeu mais son comportement présente d'énormes incohérence.

Déjà, il y a sa manière de vivre. Ses parents sont morts, elle est toute seule, s'est déjà faite violer régulièrement et cela fait plusieurs mois qu'elle reste seule dans un coin perdu ! En ayant du mal à entretenir sa ferme ! Ça, c'est de l'obstination. Et en plus, après avoir échappé à son énième viol, sa seule réaction est... de se déshabiller avec « dégoût » après l'agression et d'avoir quelques mauvais rêves. Je ne veux pas paraître agressif, mais as-tu seulement fait des recherches sur le viol et ses conséquences ? D'accord, chacun a sa façon de vivre un viol, mais même (surtout ?) un caractère fort ressentira des séquelles légèrement plus marquantes ! Ni ne restera avec la certitude d'être à nouveau agressée ! L’énormité de la chose est d’autant plus marquante qu’elle se choisit après coup un sex-friend et même, encore mieux, accepte et motive sans problème un couple à trois puisque «son rêve a toujours été de le faire avec deux beaux garçons à la fois » ou une déclaration joyeuse du même genre...

Passons à Liian. C'est dans l'ensemble un personnage de tyran classique, mais il pourrait se passer de certains excès, comme le fait qu'il couche avec tout son personnel. Ça fait plus nymphomane qu'autre chose, surtout quand on pense aux possibles variations d'âge et de beauté du personnel... Ou le fait qu'il passe de sadique à masochiste juste parce qu'un inconnu l'a violé quand lui-même voulait le violer ?! La relation peut être justifiée par un besoin tordu d'être puni ou d'avoir quelqu'un envers qui il puisse se soumettre... Mais rien n'est expliqué, la scène de sexe vide de véritable émotion.

Le personnage de Kaim me pose surtout des soucis d'ordre scénaristique, le personnage est fouillé et intéressant. J'y reviendrai donc plus tard pour passer à l'univers dans lequel évoluent les héros.

En effet, celui-ci est très peu détaillé. Ce n'est pas un mal à la base, mieux à la rigueur que les auteurs qui passent une heure à vous expliquer le moindre détail. Néanmoins, là, c'est le contraire : on a l'impression d'évoluer dans des lieux et un temps flous, peu détaillés. Tout ce que nous savons, c'est qu'il y a des royaumes, un pays asiatique quelque part, des mercenaires et des seigneurs et... c'est tout. Sommes-nous vraiment dans une époque médiévale ? Elena porte un déshabillé de soie et pire, Kaim vient même expliquer que les émotions sont causées par des « processus chimiques »... Sans oublier le passage où Liian lit un livre sur la petite enfance et l’évocation de la théorie de Helbin sur la gestion des mouvements de foule… !

D'autres détails agaçants viennent encore tirer le lecteur de sa lecture. Les personnages font allusion à des elfes et des sirènes qui ne sont JAMAIS évoqués ni décrits dans le reste du contexte. Créatures de légende ? Races disparues ? Nous ne le saurons jamais. Le pire, c'est l'allusion aux anges. Une création spécifique de l'église catholique et qui se retrouve citée au détour d'une phrase. Je suis peut-être maniaque, mais je ne vois pas ce que fait l'église catholique dans un univers fantasy. Surtout quand aucune allusion n'est faite à la religion, curieusement.

Un bon symbole du côté vague de l'univers est Yuki Kakito. Sur un plan purement subjectif, son personnage me gêne parce que vu les origines japonaises du yaoi, ça apparaît comme un clin d'oeil otaku un peu facile, d'autant qu'elle n'a ni passé ni personnalité... mais bon. Plus objectivement, elle se définit par son rôle de tatoueuse. Elle est venue faire on ne sait pas quoi, et toute seule, dans un univers médiéval où mercenaires et brigands errent librement.... Aussi, il ne me semble pas que soit précisée la raison de son emprisonnement et ça paraît dur de l'imaginer en criminelle.

On peut me rétorquer que l’univers est créé par l’auteur et qu’il est libre d’en faire ce qu’il veut. Je suis parfaitement d’accord mais en répondant deux choses : et d’une, la crédibilité de l’univers peut en souffrir, et le lecteur est aussi libre... de refermer le livre. Et de deux, il doit en avertir le lecteur, essayer au moins de lui expliquer ses choix, au détours d'un dialogue ou d'une explication rapide. « Les elfes, ces créatures presque-légendaires qui vivaient dans les lointaines montagnes du nord », par exemple. Et si les réactions chimiques sont connues si précisément à l'époque, où est la technologie qui a permis cette découverte ?

Le principal problème du roman, en fait, et ce qui m'a partiellement poussé à faire cette critique, c'est bien ça : ces questions qui donnent l'impression qu'il n'y a pas eu de bêtalectrice vraiment acharnée pour relire l'œuvre et demander « pourquoi ? ». Ce n'est pas suffisant de savoir écrire correctement, il faut aussi regarder le scénario et sa crédibilité.

Pourquoi une famille aimante n'a-t-elle jamais remarqué que l'un des enfants devenait fou ? A l'âge de quatorze ans en plus, quand nous sommes rarement des maîtres de calme et de subtilité ? Comment a-t-il trouvé le soutien nécessaire pour un coup comme ça ? Parce qu'il ne suffit pas de s'autoproclamer seigneur, il faut que les gardes et officiels ne vous flanquent pas immédiatement en taule pour assassinat. Et un gamin de quatorze ans qui vous explique vouloir assassiner tout le monde... Sachant que le père paraissait le stéréotype du roi bon et juste, personne ne lui a rapporté les tentatives d'embauche intéressantes de son fils ?

Pourquoi le tatouage et pourquoi un tel sujet de tatouage ? Le thème n'est pas mal exploité, mais pourquoi faire venir deux experts de loin plutôt que de simplement torturer son frère s'il y tenait ? Comment Liian se transforme-t-il en bête de combat dangereuse juste en restant enfermé dans un cachot ? Ce point est subjectif, mais pourquoi des tentes pour les couples dans une troupe de mercenaires qui ont franchement d'autres chose à faire que d'encourager les bluettes entre guerriers, surtout vu les histoires de jalousie et de conflits qui pourrait provoquer l'encouragement des romances ? Pourquoi Kaim passe-t-il une dizaine d'années à coucher avec Iian juste parce qu'il attend Alexander, alors qu'en plus il paraît connaître le futur ? Sachant qu'il paraît montrer une grande indifférence envers Iian ? D'autant que vu la séquelle prévue mais à laquelle on ne s'attend pas au vu du titre qui laisse présager un one-shot, il a un rôle un peu Deus Ex Machina : il favorise les héros pour des raisons inexpliquées et sert de prétexte (pour retenir Alexander, par exemple). Il ne pouvait pas juste aller les voir ou les aider tout de suite ?

Autre point mineur et plus subjectif, l'ajout de mention « flashbacks » qui fait très fanfic et pas du tout roman...

Malgré tout, tant qu'on ne se pose pas trop de questions, le livre se lit vite malgré un style peu audacieux. Sa principale faiblesse vient du fait qu'il tente de conjuguer une intrigue plutôt fantasy classique (méchant frères, mercenaire, bataille, combats de mages...) avec un traitement yaoi (concentration sur le couple principal). Du coup, cela fait un bon yaoi... Mais un fantasy plutôt mauvais. Il contient des bons germes, mais ne les explore pas assez et, encore une fois, aurait bénéficié de se remettre un peu plus en question et de développer davantage le reste des personnages et de l'univers. En résumé, c'est un livre qui est surtout frustrant parce qu'il pourrait être bien meilleur...

Je suis bien entendu ouvert à toute critique, réponse ou contradiction^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natmangafan

avatar


MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   19/6/2010, 21:45

Ma foi, bien qu'étantune fervente partisante de Tatouage depuis des années et des années, j'ai du mal à te contredire, Coconut. (l'amour me voilait sans doute les yeux huhu)

Dommage que ta critique n'aie pas été faite 6/7 ans plus tôt, lors du premiers jet "Tatouage" o_o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tatouage (Roman)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tatouage (Roman)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maître Templier 13ème siècle
» [Collection] Le roman du charme / Guy Le Prat éditeur /Paris
» Lady Diamand, Kate Von D et d'autres [Tatouage]
» [Collection] Roman de Cape et d'Epée (Tallandier)
» [Pennac, Daniel] Comme un roman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Editions Muffins :: Les Editions Muffins :: Nos Ouvrages-
Sauter vers: