Les Editions Muffins

Forum du site des Editions Muffins
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vos choix éditoriaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marouchka




MessageSujet: Vos choix éditoriaux   11/9/2008, 00:59

J'ignore si c'est le bon endroit pour poster mes questions mais comme ça concerne directement les ouvrages.

Comptez-vous publier des romans plus courts ou vous axez-vous en priorité sur un grand nombre de pages ? Sans parler du recueil de nouvelles (forcément...), difficile de ne pas remarquer la taille des autres ouvrages : Our unknown feelings et Derrière les murs de pierre, deux tomes, Tatouages, près de 500 pages... Or, si j'ai bien compris, pour ces titres, c'est l'éditeur qui a contacté l'auteur et non l'inverse. Choix délibéré pour préférences personnelles ? Comment se sont fait ces choix, pourquoi ces titres plutôt que d'autres sur le net ? Est-ce que maintenant que vous êtes "lancés" vous allez continuer à contacter des auteurs (selon quels critères ?) ou pensez-vous pouvoir vous reposer sur les envois spontanés uniquement ? Combien d'ouvrages pensez-vous sortir en moyenne par an ? Ceux de 2009 sont-ils déjà choisis ? (Oui, ça fait beaucoup de questions, désolée !)

Je m'interroge aussi sur le travail apporté par l'éditeur sur les romans, tout respect gardé envers l'auteur bien entendu, interrogation soulevée en partie par les derniers commentaires que Our unknown feelings a reçu ici. S'agit-il avant tout d'une correction orthographique ou des suggestions de modifications (développer des passages, en retirer ou modifier d'autres peut-être jugés longs ou inutiles, irréalistes ou juste maladroits) sont-elles faites ? Est-ce que le refus de l'auteur de modifier (un peu plus en profondeur que de la simple orthographe bien sûr) son oeuvre peut influencer le fait d'être publier ? (A quel moment du processus se passe la décision de publier ou non, en fait ?) Je me pose surtout la question sur les titres déjà publié sur le net, à quel point ils sont retouchés/corrigés/améliorés par rapport à la version net ? (Quelle meilleure occasion, après tout, qu'une publication pour prendre du recul et revoir certains passages un peu faible ou rendu incohérents par une écriture et mise en ligne chapitre par chapitre ?)

Un ouvrage refusé une première fois a-t-il des chances d'être reconsidéré si l'auteur certifie qu'il l'a vraiment retravaillé depuis sa première tentative ? Avec-vous déjà refusé des envois spontanés, avez-vous le temps de détailler les raisons du refus ? Là encore, sur quels critères vous basez-vous ?

Beaucoup de questions... à quand une interview des comités de lecture ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin



MessageSujet: Re: Vos choix éditoriaux   11/9/2008, 01:53

Comme vous le verrez, nous avons déplacé le sujet vers le "forum" que nous jugions plus à même de le recevoir Very Happy

Maintenant pour répondre comme il se doit à "Toutes" vos questions qui trouvent toutefois pour certaine déjà leur réponses dans notre FAQ Wink nous vous demanderons de bien vouloir attendre quelques heures (tout simplement, car il est un peu tard pour une réponse immédiate Razz )

Mais pour ceux qui auraient d'autres questions de ce type, considérez ce post comme "là pour ça".

Concernant enfin une "rencontre" avec des membres de notre comité de lecture, cela est tout à fait envisageable, mais pour certains d'entre eux seulement (une partie des membres n'étant absolument pas au fait des forums ^_^'')

_________________
Les Editions Muffins
http://www.leseditionsmuffins.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Admin



MessageSujet: Re: Vos choix éditoriaux   11/9/2008, 22:02

Alors, bien que quelques questions trouvent déjà leur réponse dans notre FAQ, (http://www.leseditionsmuffins.com/faq.html) pour plus de simplicité, nous y répondons à toutes malgré tout Wink

Comptez-vous publier des romans plus courts ou vous axez-vous en priorité sur un grand nombre de pages ?
Nous comptons bien évidemment publier de « court » romans !
La longueur d’une histoire n’est pas déterminante pour notre sélection. (Bien qu’un « minimum » soit demandé pour ne pas confondre « Nouvelle » et « Roman »).

Sans parler du recueil de nouvelles (forcément...), difficile de ne pas remarquer la taille des autres ouvrages : Our unknown feelings et Derrière les murs de pierre, deux tomes, Tatouages, près de 500 pages...
Nous avons aussi publié « Cygnes blancs sur eaux sombre » (170 pages), une histoire « courte » qui s’est intercalé entre la sortie de « Tatouage » et « Our Unknown Feelings ».
« La Rentrée » (290 pages), un ouvrage de petites Nouvelles, est le titre se glissant entre « Our Unknown Feelings » et « Derrière les murs de pierre »
Nous essayons donc depuis le tout début d’alterner les longueurs (en plus des genres) !
Simplement en une seule année d’existence, cela n’est pas encore très « visible ».
D’autant qu’avec notre retard de publication sur le second tome de « Our Unknown Feelings » prévu initialement avant la sortie de « La Rentrée », cette image d’alternance a été mise à mal.

Or, si j'ai bien compris, pour ces titres, c'est l'éditeur qui a contacté l'auteur et non l'inverse. Choix délibéré pour préférences personnelles ? Comment se sont fait ces choix, pourquoi ces titres plutôt que d'autres sur le net ?
Pour nos tous premiers titres, nous avons effectivement contacté des auteurs, tout simplement, car la « maison d’édition » n’étant pas encore « vivante », il était impossible de recevoir des envois spontanés d’ouvrage.
Nous avons alors fait nos choix parmi quelques histoires pré-publiées, malgré le risque que cela engendrait (les lecteurs potentiels connaissant déjà l’histoire), car elles représentaient pour nous le type d’ouvrage que nous voulions commencer à mettre en avant (une vraie intrigue, une vraie histoire, pas juste une succession de lemon) et qu’elles avaient en leur temps profité d’un vrai succès.

Est-ce que maintenant que vous êtes "lancés" vous allez continuer à contacter des auteurs (selon quels critères ?) ou pensez-vous pouvoir vous reposer sur les envois spontanés uniquement ?
Nous pensons à ce jour, pouvoir nous reposer sur les seuls envois spontanés ! Toutefois si une attente particulière se détachait particulièrement sans que nous ayons « matière » à y répondre, il est tout à faire possible que nous contactions de nouveau un auteur ou plus vraisemblablement encore, que nous fassions des appels à texte « ciblés ».

A ce jour, « Cygnes blancs sur eaux sombres » (2nd titre paru) est issu d’un envoi spontané reçu en sept 2007 et « La Rentrée » (4ème parution) est le fruit de notre premier appel à Texte.
La encore nous nous efforçons de respecter l’alternance, les titres « pré publiés » sélectionnés lors de notre création, ayant toujours été là en soutien, pour nous reposer sur des valeurs sûres, faute de pouvoir « prévoir » ce que nous allions recevoir (En quelle quantité ? En quelle qualité ?).

Combien d'ouvrages pensez-vous sortir en moyenne par an ?

Comme indiqué à divers endroit de par notre « taille » nous n’envisageons pas plus de 4 ou 5 ouvrages par an.
Ce qui se démontre pour notre première année d’existence, puisque le 2 octobre, un an après la sortie de notre premier ouvrage « Tatouage », le tome 2 de « Our Unknown Feeling » sera notre 5ème parution.
Toutefois, ce rythme à tenir étant harassant pour une structure comme la notre, il est possible qu’il soit revu à la baisse en 2009 afin de nous permettre de nous concentrer sur une autre tache importante : une meilleure diffusion de nos ouvrages ainsi parus !

Ceux de 2009 sont-ils déjà choisis ?
Seule la publication de « Derrière les murs de pierre » (fin 2008/début2009) est à ce jour programmé. Les autres titres à venir pour la saison 2009 ne seront choisis parmi les ouvrages présélectionnés issus des envois spontanés qu’en fin d’année !

Globalement, sachez qu’après réception d’un texte suite à son envoi spontané, nous sommes dans la capacité de donner deux types de réponse.
- Votre ouvrage n’entre pas dans nos recherches pour nos futures publications
- Votre ouvrage nous plait, mais au vu du faible nombre de sorties, nous ne sommes pas encore à ce jour capable de vous donner une réponse positive.
Pour ces « titres », nous demandons alors l’accord de l’auteur de conserver son œuvre jusqu’au jour de notre « cession de sélection ». Ces cessions ont lieu pour l’instant, chaque fin d’année, et ont pour but de permettre au comité de lecture de décider parmi ces titres les prochaines publications pour l’année à venir.

Je m'interroge aussi sur le travail apporté par l'éditeur sur les romans,….S'agit-il avant tout d'une correction orthographique ou des suggestions de modifications (développer des passages, en retirer ou modifier d'autres peut-être jugés longs ou inutiles, irréalistes ou juste maladroits) sont-elles faites ?

Une histoire (une fois sélectionnée pour sa publication) subit différents types de relecture.
- Affinage du scénario (sur cette étape, il peut effectivement y avoir présence de suggestion. Notre rôle étant de guider un auteur à optimiser au mieux son œuvre pour le profit de tous ! Toutefois, l’auteur conserve le dernier mot sur ce qu’il veut écrire !)
- Suppression des incohérences structurelles, temporelles, géographiques etc…
- Soin des détails aussi insignifiant puisse-t-il paraître
- Correction grammaticale, du style, des répétitions
- Correction typographique, du découpage des paragraphes …
- Et bien évidemment le sport le plus ardu : la chasse aux fautes !
Ses relectures sont tous effectués en collaboration avec l’auteur et par plusieurs relecteurs successif (et/ou en parallèle), ce qui demande un temps certains et beaucoup de travail, d’autant plus lorsque l’ouvrage est long.

Est-ce que le refus de l'auteur de modifier (un peu plus en profondeur que de la simple orthographe bien sûr) son œuvre peut influencer le fait d'être publier ?
Non, car lorsque nous choisissons un texte, nous le faisons pour son ensemble.
Notre but n’est pas de sélectionner un texte puis de lui enlever ses particularités pour le fondre dans un moule ! Notre but n’est pas de publier des copies conformes d’une même pensée, d’un même genre !! Nous n’avons pas plus de politique de censure !
Pour exemple :
Il a été beaucoup reproché dernièrement le caractère trop « romance et acidulé » de OUF. Mais cela faisait partie intégrante de l’ouvrage. Gommer ce trait de caractère aurait été similaire à mutiler le texte ! Certaines personnes aiment ce genre, d’où la présence de ce titre dans notre catalogue ! (Fleur bleue dans son tome 1 et riche en jolis lemon dans son tome 2.)
Si nous publions des ouvrages durs et noirs, de la même manière, bien que cela ne plaira pas aux amateurs de romance douce, nous ne ferons pas le choix de gommer ces traits sombres du texte.
L’acceptation de la différence vaut pour tous !

Maintenant, s’il y avait vraiment nécessité de reprendre plus profondément une œuvre, que nous aimerions publier mais dont une part de son contenu l’empêcherait, nous en discuterions avec l’auteur avant sa sélection. Au demeurant, cela ne nous est encore jamais arrivé.

J’ajoute tout de même que toute ouverture d’esprit puissions-nous avoir, certains sujets ne seront toutefois JAMAIS tolérés dans nos ouvrages ! Hymne à la pédophilie, violence gratuite, et autre appel à la haine, ne seront JAMAIS publiés par nos soins !

A quel moment du processus se passe la décision de publier ou non, en fait ?

Le choix de la publication d’un ouvrage se fait avant sa correction !
Nous n’aurions pas le temps et l’énergie de travailler sur 4 ouvrages pour finalement n’en publier qu’un seul

Je me pose surtout la question sur les titres déjà publié sur le net, à quel point ils sont retouchés/corrigés/améliorés par rapport à la version net ?
Cela dépend de chaque ouvrage. Mais concrètement, pour chaque titre concerné par cette question, il n’y aura pas de changement majeur comme la mort ou résurrection de personnages issus de la version originelle…
Mais à des doses différentes, des corrections profondes et sérieuses sur le style, la forme, la cohérence des intrigues, la correction de multitude de détails ou le ton général de l’ensemble sont et seront survenus !
Nous n’avons donc pour aucune des œuvres publiées, osé le « simple » copier/coller !

Avec-vous déjà refusé des envois spontanés,
Oui
(Et accepté aussi...)

Avez-vous le temps de détailler les raisons du refus ?
Nous n’en avons pas le temps !
Et pourtant, nous le faisons
Toutes les personnes ayant à ce jour envoyé des ouvrages à notre maison d’édition (Nouvelles issues de l'appel à texte comprises), pourront confirmer que nous ne nous contentons pas d’un simple « Nous avons le regret de… » !! (Contrairement à de nombreuses maison d'édition, nos réponses prouvent que nous avons réellement lu vos ouvrages jusqu'au bout et que notre choix vous concernant n'a rien eu d'arbitraire !)

Là encore, sur quels critères vous basez-vous ?
RIEN qui ne soit original.
- La qualité intrinsèque du texte en matière de scénario, style d’écriture, qualité de la grammaire et de l’orthographe…
- L’intérêt de l’histoire proposée, la qualité de l’intrigue mise en page.
- Les attentes de notre public (d’où la présence sur ce forum d’une section entièrement consacré à cette question, depuis peu !)
- Notre volonté de proposer des ouvrages différents tant en style que via les univers proposés. Nous sommes encore jeune, la diversité est donc l’un de nos critères de choix. (Nous n’allons pas publier trois romans de suite mettant en scène un même type d’univers) Nous voulons surprendre. Nous voulons prouver que nous sommes poussés par une vraie volonté d’offrir leur chance à tous. Le boy’s love n’est pas un genre facile à proposer, mais nous ne voulons pas nous arrêter à la facilité. Nous avons des espoirs tapis dans nos motivations ! Mais pour y répondre, encore nous faut-il recevoir matière à faire ce genre de choix…

Un ouvrage refusé une première fois a-t-il des chances d'être reconsidéré si l'auteur certifie qu'il l'a vraiment retravaillé depuis sa première tentative ?
Chacun de nos retours étant associée aux raisons qui ont conduit à cette réponse, il est donc tout à fait possible de « revenir » à nous avec une histoire corrigée après prise en comptes des critères ayant expliqué son refus.
Toutefois, nous ne serons pas dans la capacité de relire pendant un an, 300 pages tous les 2 mois pour répondre à vos envies de progression.

Au demeurant, nous rappelons aussi que nous ne pouvons répondre rapidement à tous les envois spontanés. Le temps de les lire, cela nécessite une attente de plusieurs mois !
De plus, nous ne saurions que conseiller aux personnes désireuses d’essayer leur chance, que "prendre son temps pour envoyer des histoires un minimum relues et corrigées" est le BA ba ! Nous sommes las de recevoir des mails, où les auteurs ne nous fournissent pas même leur nom, ou des textes dont les fautes de frappe n’ont pas même été corrigées ! Notre jeune age, ne nous dispense pas d’être en attente d’un certain sérieux lors des envois spontanés !
Aussi est-il préférable pour la première « bonne impression » de respecter lors de vos envois, les très peu nombreuses consignes présentées clairement sur notre site :
http://www.leseditionsmuffins.com/envois.html

_________________
Les Editions Muffins
http://www.leseditionsmuffins.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natmangafan




MessageSujet: Re: Vos choix éditoriaux   28/9/2008, 21:03

Je confirme que les réponses aux envois spontanés sont très très aimables, on sent vraiment que nos p'tits muffins prennent le temps de lire ce qu'on leur envoie ^^

Leurs réponses contiennent en plus généralement quelques conseils personnalisés pour améliorer nos texte, notre style ect...

La relation client est excellente ici, et le service est impeccable ^_^ (le choix des romans est parfait aussi, diversité et qualité ^^)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos choix éditoriaux   Aujourd'hui à 13:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos choix éditoriaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choix : D90 ou D5000
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» Conseils sur choix moteur
» Choix d'un trépied manfrotto/Benro/feisol
» choix objectif macro pour 450D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Editions Muffins :: Général :: F.A.Q.-
Sauter vers: